Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aimer-la-musique-classique.over-blog.com

Du Jazz! Du Jazz! Le père du Ragtime de St Louis: Tom Turpin

1 Septembre 2013, 08:03am

Du Jazz! Du Jazz! Le père du Ragtime de St Louis: Tom Turpin

Tom Turpin était un pianiste et compositeur de RAGTIME*, l'un des précurseurs du genre, premier metis afro-américain ayant publié un rag avec son "Harlem Rag" en 1897.

Son œuvre comporte au total huit pièces: Harlem Rag - Two Step, Bowery Buck - Ragtime Two Step, Ragtime Nightmare, The St-Louis Rag, The Buffalo Rag, Siwash - Indian intermezzo (Non Publié), Pan-Am Rag, When Sambo Goes to France.

Son saloon à Saint Louis (Missouri) (ouvert vers ses 20 ans) est un point de rendez-vous pour les pianistes du coin et de ce fait un endroit d'incubation du ragtime naissant.

Outre la gérance de son saloon et la composition de ragtime, il contrôle (avec son frère Charles) un théâtre, des salles de jeux, des salles de danse et des salles de sport. Il a été l'un des premiers Afro-américains ayant une influence politique à Saint Louis étant deputy constable.

*Le ragtime est un genre musical d'origine américaine, extrêmement populaire entre 1890 et le milieu des années 1920. Le ragtime est généralement considéré comme l'un des principaux précurseurs du jazz. Il prends ses origines dans la communauté afro-américaine du XIXe siècle - de la musique de marche jouée par des groupes noirs, et du style pianistique cake-walk. On peut voir le genre comme une synthèse entre la syncope africaine et la musique classique européenne. (Une sorte d'équivalent américain des menuets de Mozart, des mazurkas de Chopin ou des valses de Brahms, mais toujours avec cette caractéristique de la syncope.) À partir des années 1920 le jazz a rapidement supplanté le ragtime. Le ragtime a par la suite connu un regain d'intérêt dans les années 1950 et 1970 notamment avec la musique du film L'Arnaque (The Entertainer de Scott Joplin).

Source fr.Wikipedia.org

Voilà un petit lien pour écouter en toute tranquillité une belle compilation de 7 heures (!) de Jazz

Commenter cet article