Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aimer-la-musique-classique.over-blog.com

Entre boulevard et cimetière... Alfred Schnittke

30 Juillet 2013, 06:55am

Entre boulevard et cimetière... Alfred Schnittke

Alfred Garrievitch Schnittke est un important compositeur soviétique du XXème siècle.

Capable de se mouler dans différents styles et de définir le sien " entre boulevard et cimetière" comme il aimait le préciser, bien souvent ciblé par la bureaucratie soviétique, il a laissé, un catalogue d’œuvres d'une incroyable diversité. Son style de composition fut d'abord avant-gardiste et très affecté par les techniques de composition venant de l'Occident.Très influencé par Prokofiev, par la musique aléatoire et par l'école sérielle, il excellera dans la musique de chambre mais également dans ses concertos d'une très grande qualité. Au début des années soixante-dix il a développé un nouveau style, qu'il a appelé le polystylisme

Le père de Schnittke est né à Francfort et est issu d'une famille juive originaire de Russie. Il s'installe en Union Soviétique en1926. La mère du compositeur est une allemande de la Volga née en Russie. La formation musicale de Schnittke a commencé en 1946 à Vienne, où son père a travaillé comme journaliste et traducteur. A partir de 1948 il a étudié à Moscou au Conservatoire P.I. Tchaïkovski de Moscou.

"Schnittke est l'homme des contraires réconciliés. Imaginez une enfance, une adolescence à l'ombre de Staline et Brejnev, avec pour seules échappées le Conservatoire de Moscou et des séjours à Vienne où son père est journaliste. Alfred Schnittke crée une musique de malaise et de compassion et ces collages nous renvoient à une musique classique défigurée, marquée par des deuils proches, lui-même souvent aux portes de la mort, Schnittke est un compositeur essentiel, très inégal certes ; irritant très souvent, et capable de très hauts chefs-d'œuvre (concerto pour alto, Rituel, Sonate en Trio…)" Gil Pressnitzer source: http://www.espritsnomades.com/siteclassique/schnittkesonate.html

De la part du gouvernement, Alfred Schnittke a souvent été mis dans une situation très difficile. Bien que le gouvernement soviétique dans les années soixante et soixante-dix a été moins sévère envers les artistes que Staline l'avait été, les œuvres considérés comme «avant-garde» ou «occidentales» ont toujours été regardés avec le soupçon nécessaire.

Le régime soviétique relâcha la pression sur les artistes vers 1970 et les voyages "en étrangère" devinrent possibles. Des interprètes et amis fidèles de Schnittke (Gidon Kremer, Yuri Bashmet, Mstislav Rostropovich, Gennady Rozsdestvensky, Natalia Gutman) commencent a diffuser sa musique partout dans le monde. (source: http://physinfo.org/chroniques/schnittke.html)

En 1990 il quitte définitivement l'URSS pour s'installer à Hambourg où il décède le 3 août 1998

Commenter cet article